Actualités 2019

Novembre 2019

Communiqué Préfet, suivi pipeline

 


Fibre optique

Depuis l’ouverture commerciale pour la commune de Boissy-sans-Avoir, mi-octobre, les Fournisseurs d’Accès à Internet (FAI) partenaires d’Yvelines Fibre sont :

     

Concernant les opérateurs historiques, Orange organise à Neauphle le Château une manifestation tournée vers les élus, dont les maires de Cœur d’Yvelines, le 27 novembre à partir de 14H ( début de la partie institutionnelle à 14h30) au 23 rue Marius Minnard. Il sera, également, possible aux habitants de particuliers de profiter des différents stands de démonstrations multiservices d’Orange et de souscrire des abonnements.

 


Prochains évènements de la commune



Octobre 2019

 

Arrêté, passage à niveau (PN18)

 

  


Journée de la gastronomie, 20 ème édition 


 


 


Arrêtés municipaux

 


Partenariat avec la bibliothèque de Garancières

« Dans le cadre du partenariat avec la bibliothèque de Garancières, nous

vous proposons un spectacle gratuit le samedi 30 novembre à la salle des

fêtes de Garancières ! Merci d’apporter quelques friandises ou

préparations culinaires pour partager un goûter à l’issue du spectacle

et de réserver votre place auprès des bibliothèques »

 


 


Grand succès pour le spectacle « j’ai descendu dans mon jardin » (90 participants ). Merci aux habitants de boissy et de garancieres qui contribuent, par leur présence,  à l’essor culturel de nos villages !

 


Communiqué Préfecture, élections 2020

    

Décret de convocation des electeurs

 

 



Prochains évènements

   

 


Septembre 2019

 

Communiqué Mairie

 


 


Formation

 

 


 


Prochain festival Cigar Box

 


 

« En partenariat avec la bibliothèque de Garancières, nous vous proposons
un spectacle gratuit pour les enfants à partir de 3 ans !

Nous vous
attendons nombreux à cette occasion ! »

 



« La bibliothèque vous attend nombreux en cette nouvelle année scolaire !
N’hésitez plus à venir découvrir …  Lire la suite

 


 



Juillet 2019

 

Communiqué Préfecture, levées de mesure

 


Communiqué Préfecture, canicule, niveau rouge


Communiqué Préfecture, canicule, niveau orange


Communiqué Mairie, catastrophe naturelle

https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000038772852&dateTexte=&categorieLien=id

 


 

Téléchargez les documents : Demande-MDPH
Lien : https://www.yvelines.fr/solidarite/personnes-handicapees/formulaires-personnes-handicapees/

 



Juin 2019

 

De : Adrien Madelaine [mailto:adrien.madelaine@selectra.info]
Envoyé : mardi 9 juillet 2019 14:54
À : mairie-bsa@orange.fr
Objet : Mise à jour ANAH 2019

Madame, Monsieur

Comme vous le savez, depuis ce début d’année, l’aide de l’ANAH (Agence Nationale de l’Habitat) change de nom. Après « Habiter mieux », voici Habiter sain, Habiter serein, Habiter facile et Louer mieux. L’ANAH renomme une grande majorité de ses aides pour faciliter l’identification et la compréhension de celles-ci.  

L’Anah (Agence Nationale de l’Amélioration de l’Habitat) étoffes ses moyens pour agir en faveur de l’amélioration de l’habitat privé. Afin de faciliter les programmes de rénovation des centres et quartiers anciens insalubres et des copropriétés en difficulté. Début 2019, le régime des aides de l’Anah est réformé. De ce fait elle étend le champ des bénéficiaires : propriétaires bailleurs ou occupants et syndicats de copropriétaires.

L’ANAH a donc effectué une petite refonte de son aide habiter mieux qui désormais se divise en 4, « Habiter sain, Habiter facile, Habiter serein et Louer mieux ». Le but de ce changement est de faciliter l’identification et la compréhension de celles-ci.  

En vous remerciant,
Cordialement,

Adrien Madelaine

+33.6.08.73.97.23

 


Bulletin Municipal

 


Mairie, horaires d’été


Episode caniculaire, niveau orange

 


De : SIEED Ouest Yvelines [mailto:contact@sieed.fr]

Objet : Encombrants

 

Bonjour à tous,

Nous rencontrons de nouveau les problèmes de l’an dernier sur les collectes en porte à porte en encombrants.

Nous vous remercions de rappeler à vos habitants, que le service public de ramassage en encombrants, ne permet un dépôt que de 1m3 maxi par foyer, pour des taux de remplissage évident des camions (voir règlement de collectes du SIEED, en ligne sur le site du SIEED si vous ne retrouvez plus l’exemplaire notifié aux collectivités, et le SIEED Com 13 pages 10 et 11).

Certains habitants vident leur maison devant leur porte et nécessitent à eux seuls un camion. La collecte ainsi prend du retard, raison pour laquelle SEPUR ne peut terminer les tournées sur le jour J prévu. Nous vous rappelons également que le traitement des encombrants est payé à la tonne par le SIEED et taxé par la TGAP. Merci d’indiquer aux habitants de privilégier les dépôts en déchèteries, qui sont triés et recyclés pour une majeure partie (et donc non taxés)

Nous vous remercions de rappeler ces consignes ou le règlement à vos habitants, (rappel en ligne sur la page facebook du SIEED et sur le site, qu’il suffit de partager)

Bien cordialement,

Noëlle Rivière

Responsable Administrative et financière

SIEED Ouest Yvelines

29 bis, Rue de la Gare – 78890 GARANCIERES

01 34 86 65 49

 


 

 


Abonnements CARTES SCOLAIRES 2019/2020
pour les collégiens et lycéens

Dans la rubrique transports, consultez et téléchargez l’imprimé pour votre demande de carte de transport. Préparez la rentrée en envoyant vos demandes avant de partir en congés …

 


Ifac recrute

L’IFAC recherche un animateur pour la garderie du soir à Boissy-sans-Avoir (travail en binôme)
de 16h00 à 18h30 (lundi/mardi/jeudi/vendredi) dès la prochaine rentrée scolaire.

Expérience indispensable.

BAFA souhaité.

Déposer les CV en Mairie.

 


Mai 2019

 

A vos agendas


 


Communiqué Mairie, pipeline


 

La maternelle fait sa rentrée à Boissy-Sans-Avoir

Des aménagements sont prévus pour accueillir les enfants à partir de la petite section. Les inscriptions devront permettre l’ouverture d’une troisième classe !

 


Centre de secours de Méré

 

 

Fin mars, les élus des communes étaient conviés à découvrir le centre de secours de Méré.
Le 22 juin 2019, le centre ouvre ses portes au grand public.

 


Rupture pipeline, réunion de suivi

 


Chantier de dépollution

 


 


Quelques nouveautés de printemps … à découvrir ici

 


 

 


Prochaine manifestation


 

Vol de drone, périmètre de l’église

 


Objet : Message d’information suite vols

Mesdames et Messieurs les élus.

Ces derniers jours, la brigade de Gendarmerie de LA QUEUE LES YVELINES a été impactée par un phénomène qui devient de plus en plus récurrent et inquiétant. En effet, nos seniors sont importunés à leurs domiciles par des personnes peu recommandables et qui, sous un prétexte fallacieux ou du fait de leurs tenues vestimentaires tronquées, se font passer pour des représentants de force de l’ordre ou d’organismes d’Etat (compagnie des eaux, du gaz ou d’électricité). Courtois et affables, ils parviennent à soutirer des sommes ou des valeurs aux personnes âgées avec lesquelles ils conversent en s’introduisant dans les maisons et ce, à l’insu des propriétaires. Aussi, je me permets de vous adresser ce message afin de sensibiliser vos administrés les plus âgés par la voie des associations communales telles que clubs ou autres, afin que les seniors de vos communes restent vigilants et adoptent les quelques conseils qui sont prodigués sur les plaquettes jointes au présent mail.
Qu’ils n’hésitent pas à contacter la brigade de Gendarmerie locale en cas de doute. Vous pouvez nous joindre à tout moment en composant le « 17 » (numéro d’urgence). Enfin, sachez que nous restons à votre disposition. Si, bien entendu, vous souhaitez notre participation lors des réunions de nos aînés pour un rappel des quelques consignes de prudence, nous le ferons avec grand plaisir.

Cordialement.


Le Major BOURGOUIN, Eric
Cdt la BTA LA QUEUE LES YVELINES


 


Communiqué Mairie, chèque énergie

 

 


Déviation route de Boissy

 


Communiqué Mairie, pipeline

 



Avril 2019

    Parking de l’église                  Rue des moulins


Prochaine manifestation


Communiqué du Ministère de la justice


Fiche à télécharger vote personne-sous tutelle-2019


Communiqué du Ministère de l’action et des comptes publics


 


 

ACCUEIL DE LOISIRS INTERCOMMUNAL DE MONTFORT L’AMAURY EN JUILLET 2019 

Dossier d’inscription familles à télécharger :

FI Montfort Juillet 2019
Fiche sanitaire
FR Montfort Juillet 2019
Attestation-reglement-int-Montfort-juillet-2019

 

1-Convention Montfort-Boissy
2-RI Montfort Juillet 2019
3-Programme Montfort Juillet 2019

 



Prochaines manifestations et activités

 

 


Rupture pipeline, réunion de suivi

 

 



Mars 2019

 

Retour sur le concert lecture du 29 mars, issu  du partenariat entre les bibliothèques municipales de Garancières et Boissy-sans-Avoir  … (lien)

 


9 rue de la Mairie, travaux fibre

 


Fibre optique

 


Dispositif de téléassistance

 

 


UNION FEDERALE DES CONSOMMATEURS – QUE CHOISIR VAL-DE-SEINE

 


Remise en service de l’usine des Bîmes

De : SIRYAE [mailto:contact@siryae.fr]
Envoyé : mardi 26 mars 2019 09:13
À : undisclosed-recipients:
Objet : Communiqué – remise en service de l’usine des Bîmes – information des administrés

 

Mesdames, Messieurs,

Par mail en date du 26 février dernier, je vous informais de la mise à l’arrêt par mesure de précaution de l’usine des Bîmes suite à la fuite sur l’oléoduc qui est survenue sur les territoires des communes de Boissy-sans-Avoir et Autouillet.

J’ai le plaisir de vous annoncer ce jour que nous avons obtenu l’autorisation de l’ARS pour la remise en service de l’usine des Bîmes qui interviendra dans la matinée.

Je crois utile de vous informer que cet arrêt sera sans incidence financière pour nos consommateurs à raison du recours amiable que nous exerçons auprès de Total, propriétaire de l’oléoduc responsable de cette pollution accidentelle.

Vous pouvez en informer vos administrés si vous le souhaitez.

 

Cordialement

Guy PÉLISSIER

Président du SIRYAE

 

Syndicat Intercommunal de la Région d’Yvelines pour l’Adduction de l’Eau

Siège Social : Mairie de Béhoust – Place du Village – 78910 BÉHOUST

Tel : 01.34.94.67.71 – Fax : 01.34.87.29.66 – Mail : contact@siryae.fr

SIRET N° : 200 063 048 00017

Sandrine VARGAS-PEREZ

 

Syndicat Intercommunal de la Région d’Yvelines pour l’Adduction de l’Eau

Siège Social : Mairie de Béhoust – Place du Village – 78910 BÉHOUST

Tel : 01.34.94.67.71 – Fax : 01.34.87.29.66 – Mail : contact@siryae.fr

SIRET N° : 200 063 048 00017


Circulation rue des Fauvettes

 


Membres de la commission de contrôle, listes électorales 

 

 


De : VOLF Laurence [mailto:LVolf@yvelines.fr]
Envoyé : mardi 19 mars 2019 11:20
Objet : Semaine de la presse – Archives des Yvelines

A l’occasion de la Semaine de la presse, les Archives départementales lancent un appel aux Yvelinois pour participer à
un projet de recherche de la presse locale perdue.

Vous trouverez en pièces jointes le communiqué et la photo relatifs à cette action.

Cordialement,

Laurence Volf

Responsable du pôle des

chargés de communication

Tél. : 01 39 07 71 53 / 06 99 93 23 51 – lvolf@yvelines.fr

 

 

Communiqué à télécharger

 


 


télécharger l’arrêté ici

 


 


Circulation interdite entre Boissy-Sans-Avoir et Autouillet


Communiqué de la Mairie : rupture pipeline

 


Point de situation – rupture pipeline

 

De : BOUNAIX Catherine PREF78 [mailto:catherine.bounaix@yvelines.gouv.fr]
Envoyé : jeudi 7 mars 2019 09:31
À : florence.granjus@assemblee-nationale.fr; mairie.autouillet@wanadoo.fr; mairie-bsa@wanadoo.fr; c.hillairet@ile-de-france.chambagri.fr
Cc : HEUZE Michel PREF78; LAURENT Thierry PREF78; FAGUERET Marie-Ange PREF78
Objet : point de situation – rupture pipeline – rubrique site internet

 

Madame la Députée
Madame le Maire
Monsieur le Maire

Monsieur le Président de la Chambre d’Agriculture

 

Conformément aux déclarations  de Monsieur le Préfet lors de la première réunion d’information du 5 mars 2019 à Autouillet, vous trouverez ci-joint le lien du site internet de la Préfecture où l’on retrouve le point de situation sur l’action des différents services de l’Etat suite à la rupture du pipeline :

http://www.yvelines.gouv.fr/Actualites/Rupture-du-pipeline-Ile-de-France

Cette rubrique  permettra d’informer habitants, riverains, élus, associations, journalistes …

Cette page sera mise à jour après chaque réunion d’information.

très cordialement


 


 

Elagage, mise en sécurité du réseau ENEDIS HTA

De : thierry beaudoin [mailto:elag.eure@orange.fr]
Envoyé : mercredi 27 février 2019 09:10

À : mairie-bsa@wanadoo.fr

Objet : Mise en sécurité du réseau ENEDIS HTA – phase avis de passage

Madame, Monsieur Le Maire,

Nous sommes une société d’élagage, SAS Elag’Eure, domiciliée à Gacé dans l’Orne, et nous sommes mandatés par ENEDIS pour la mise en sécurité des lignes électriques sur votre commune.

Pour information, à partir de ce jour, nous allons prendre contact, et éventuellement déposer des avis de passage chez les propriétaires de

votre commune concernés par cette campagne d’élagage, pour avoir leurs autorisations de pénétrer sur leurs propriétés.

Pour toute demande d’information ou réclamation vous pouvez nous contacter au 02.33.36.97.94.

Veuillez agréer, Madame, Monsieur Le Maire, l’expression de nos sincères salutations.

Thierry Beaudoin

Président
Elag Eure SAS

Bureau : 02.33.36.97.94
Mobile : 06.29.24.25.40

Information ENEDIS Elagage


Circulation interdite entre Boissy-Sans-Avoir et Autouillet


Communiqué de la Mairie : rupture pipeline



Février 2019

Communiqué de la Mairie : frelons asiatiques

Suite à la découverte, par des habitants de Boissy-sans-Avoir, de nids de frelons asiatiques , rue des Lierres et rue des Moulins, la pose de pièges sélectifs est demandée aux bucéens.

L’hibernation arrive à sa fin, les fondatrices de nids vont commencer à oeuvrer. Afin de sécuriser notre territoire et de rendre l’action efficace, l’ensemble de la population doit se mobiliser. Pour vous permettre de réaliser ces pièges à moindre coût et de manière ludique, veuillez consulter la vidéo en lien :

https://m.youtube.com/watch?v=15B9VCKg-qs .

 


  


Grand Débat National

 


Informations sur les risques naturels et/ou technologiques :

 Arrêté à télécharger 


Cérémonie des voeux 2019 

Fin janvier, le Maire et les membres du Conseil Municipal ont présenté leurs voeux aux habitants de la commune présents à la cérémonie. Florence Granjus, députée de notre circonscription était présente.  

 


Distribution sacs pour déchets verts : 

 


Affichage Mairie : arrêté entretien

 

 



Janvier 2019


Prochains rendez-vous …

     
« Pour les contes,
merci de vous inscrire auprès de
la bibliothèque de Garancières ou

celle de Boissy !
Nous vous attendons nombreux ! »

 


Communiqué Finances Publiques :


Assistante maternelle :


 

Grand Débat Beynes :


De :
Sandrine Blasque [mailto:Sandrine.Blasque@clb-an.fr]
Envoyé : vendredi 25 janvier 2019 12:44
À : mairie-bsa@wanadoo.fr; mairie Crespières Adriano Ballarin; maire Davron Damien Guibout; maire Flexanville Didier Saussay; raymond.jean78@free.fr; mairie@les-alluets-le-roi.fr; Pierre Souin Mairie de Marcq; maire Neauphle le Château Bernard Joppin; Cabinet du Maire Orgeval; protocole@ville-poissy.fr; maire St Germain de la Grange Bertrand Hauet; jacques chaumette; Mairie THIVERVAL-GRIGNON; mairie-de-thoiry@wanadoo.fr; Commune de Vicq; maire Villiers le Mahieu Fédéric Fare; Le Maire VSF
Objet : Grand Débat Beynes

Bonjour Madame le Maire,

Madame la Députée Florence Granjus me demande de vous informer de l’échange organisé dans le cadre du Grand Débat par  Alain BRICAULT, Maire de Beynes, et son équipe.

Le 4 février à 20 h à la Barbacane

Madame la députée Florence Granjus y sera présente.

Je vous prie, madame le Maire d’agréer, mes sincères salutations

Sandrine Blasque

Assistante parlementaire de Florence Granjus

Députée des Yvelines – Douzième circonscription

Sandrine.Blasque@clb-an.fr   – 06 38 40 68 63

Site Internet : florencegranjus.fr

Twitter : twitter.com/fgranjus

Facebook : facebook.com/fgranjus78


Meilleurs vœux !

Objectif 2019 : un nouveau projet pour la lecture publique.

Nos deux bibliothèques municipales de Garancières et Boissy-sans-Avoir initient un partenariat pour mutualiser leurs moyens dans les animations autour du livre. 

Sur le thème « lecture et musique », nous allons proposer aux lecteurs nos « Rendez-vous Contes » et autres animations, alternativement dans les deux communes. 

Une partie des acquisitions de documents sera consacrée à la thématique et partagée.

Nous en attendons le soutien du Département et nous formons le vœu de vous retrouver nombreux autour de ces initiatives à Garancières, comme à Boissy-sans-Avoir.

A l’affiche sont déjà programmés,

 à Garancières, samedi 9 février : 2 séances de contes musicaux pour la jeunesse avec la Compagnie « Le souffle des livres » :

– à 14h 30 pour les enfants de 4 à 10 ans avec « Eclats d’histoires » ; suivi d’un entracte-goûter, puis

– à 16 h pour les plus petits de 1 à 5 ans avec « Bruissements d’images encore ! ».

D’ores et déjà vous pouvez réserver auprès de votre bibliothèque. 

Pour des raisons d’organisation, vous préciserez l’âge des enfants et la/les séances choisies.

Garancières : garancieresbiblio@orange.fr

Boissy-sans-Avoir : biblio-bsa@orange.fr

 à Boissy-sans-Avoir, vendredi 29 mars à 19h30 : Concert-lecture (ados/adultes) avec la participation d’un ensemble de saxophones. Communication à suivre…

A noter sur votre agenda :

Café littéraire 

Le prochain café littéraire aura lieu le mardi 5 février à 13h30

Fermeture de la bibliothèque 

Du mardi 29 janvier au samedi 2 février la bibliothèque sera fermée.

Réouverture le mardi 5 février à 15h30.

Horaires :

Mardi : 15h30/18h – Mercredi : 14h/19h

Vendredi : 15h30/18h – Samedi : 10h/12h30 – 13h30/15h30


 

Grand Débat National

À l’initiative du Président de la République, le Gouvernement engage un Grand Débat National permettant à toutes et tous de débattre de questions essentielles pour les Français.

La lettre du Président de la République aux Français

Emmanuel Macron, Président de la République

Chères Françaises, chers Français, mes chers compatriotes,

Dans une période d’interrogations et d’incertitudes comme celle que nous traversons, nous devons nous rappeler qui nous sommes. La France n’est pas un pays comme les autres. Le sens des injustices y est plus vif qu’ailleurs. L’exigence d’entraide et de solidarité plus forte.

Chez nous, ceux qui travaillent financent les pensions des retraités. Chez nous, un grand nombre de citoyens paie un impôt sur le revenu, parfois lourd, qui réduit les inégalités. Chez nous, l’éducation, la santé, la sécurité, la justice sont accessibles à tous indépendamment de la situation et de la fortune. Les aléas de la vie, comme le chômage, peuvent être surmontés, grâce à l’effort partagé par tous. C’est pourquoi la France est, de toutes les nations, une des plus fraternelles et des plus égalitaires.

C’est aussi une des plus libres, puisque chacun est protégé dans ses droits et dans sa liberté d’opinion, de conscience, de croyance ou de philosophie.

Et chaque citoyen a le droit de choisir celles et ceux qui porteront sa voix dans la conduite du pays, dans la conception des lois, dans les grandes décisions à prendre.

Chacun partage le destin des autres et chacun est appelé à décider du destin de tous : c’est tout cela, la Nation française.

Comment ne pas éprouver la fierté d’être Français ?

Je sais, bien sûr, que certains d’entre nous sont aujourd’hui insatisfaits ou en colère. Parce que les impôts sont pour eux trop élevés, les services publics trop éloignés, parce que les salaires sont trop faibles pour que certains puissent vivre dignement du fruit de leur travail, parce que notre pays n’offre pas les mêmes chances de réussir selon le lieu ou la famille d’où l’on vient. Tous voudraient un pays plus prospère et une société plus juste.

Cette ambition, je la partage. La société que nous voulons est une société dans laquelle pour réussir on ne devrait pas avoir besoin de relations ou de fortune, mais d’effort et de travail.

En France, mais aussi en Europe et dans le monde, non seulement une grande inquiétude, mais aussi un grand trouble ont gagné les esprits. Il nous faut y répondre par des idées claires.

Mais il y a pour cela une condition : n’accepter aucune forme de violence. Je n’accepte pas la pression et l’insulte, par exemple sur les élus du peuple, je n’accepte pas la mise en accusation générale, par exemple des médias, des journalistes, des institutions et des fonctionnaires. Si tout le monde agresse tout le monde, la société se défait !

Afin que les espérances dominent les peurs, il est nécessaire et légitime que nous nous reposions ensemble les grandes questions de notre avenir.

C’est pourquoi j’ai proposé et je lance aujourd’hui un grand débat national qui se déroulera jusqu’au 15 mars prochain.
Depuis quelques semaines, des maires ont ouvert leurs mairies pour que vous puissiez y exprimer vos attentes. J’ai eu de premiers retours que j’ai pu prendre en compte. Nous allons désormais entrer dans une phase plus ample et vous pourrez participer à des débats près de chez vous ou vous exprimer sur internet pour faire valoir vos propositions et vos idées. Dans l’Hexagone, outre-mer et auprès des Français résidant à l’étranger. Dans les villages, les bourgs, les quartiers, à l’initiative des maires, des élus, des responsables associatifs, ou de simples citoyens… Dans les assemblées parlementaires comme régionales ou départementales.

Les maires auront un rôle essentiel car ils sont vos élus et donc l’intermédiaire légitime de l’expression des citoyens.

Pour moi, il n’y a pas de questions interdites. Nous ne serons pas d’accord sur tout, c’est normal, c’est la démocratie. Mais au moins montrerons-nous que nous sommes un peuple qui n’a pas peur de parler, d’échanger, de débattre.

Et peut-être découvrirons-nous que nous pouvons tomber d’accord, majoritairement, au-delà de nos préférences, plus souvent qu’on ne le croit.

Je n’ai pas oublié que j’ai été élu sur un projet, sur de grandes orientations auxquelles je demeure fidèle. Je pense toujours qu’il faut rendre à la France sa prospérité pour qu’elle puisse être généreuse, car l’un va avec l’autre. Je pense toujours que la lutte contre le chômage doit être notre grande priorité, et que l’emploi se crée avant tout dans les entreprises, qu’il faut donc leur donner les moyens de se développer. Je pense toujours que nous devons rebâtir une souveraineté industrielle, numérique et agricole et pour cela investir dans les savoirs et la recherche. Je pense toujours qu’il faut rebâtir une école de la confiance, un système social rénové pour mieux protéger les Français et réduire les inégalités à la racine. Je pense toujours que l’épuisement des ressources naturelles et le dérèglement climatique nous obligent à repenser notre modèle de développement. Nous devons inventer un projet productif, social, éducatif, environnemental et européen nouveau, plus juste et plus efficace. Sur ces grandes orientations, ma détermination n’a pas changé.

Mais je pense aussi que de ce débat peut sortir une clarification de notre projet national et européen, de nouvelles manières d’envisager l’avenir, de nouvelles idées.

À ce débat, je souhaite que le plus grand nombre de Français, le plus grand nombre d’entre nous, puisse participer.

Ce débat devra répondre à des questions essentielles qui ont émergé ces dernières semaines. C’est pourquoi, avec le Gouvernement, nous avons retenu quatre grands thèmes qui couvrent beaucoup des grands enjeux de la Nation : la fiscalité et les dépenses publiques, l’organisation de l’État et des services publics, la transition écologique, la démocratie et la citoyenneté. Sur chacun de ces thèmes, des propositions, des questions sont d’ores et déjà exprimées. Je souhaite en formuler quelques-unes qui n’épuisent pas le débat mais me semblent au cœur de nos interrogations.

Le premier sujet porte sur nos impôts, nos dépenses et l’action publique.
L’impôt est au cœur de notre solidarité nationale. C’est lui qui finance nos services publics. Il vient rémunérer les professeurs, pompiers, policiers, militaires, magistrats, infirmières et tous les fonctionnaires qui œuvrent à votre service. Il permet de verser aux plus fragiles des prestations sociales mais aussi de financer certains grands projets d’avenir, notre recherche, notre culture, ou d’entretenir nos infrastructures. C’est aussi l’impôt qui permet de régler les intérêts de la dette très importante que notre pays a contractée au fil du temps.

Mais l’impôt, lorsqu’il est trop élevé, prive notre économie des ressources qui pourraient utilement s’investir dans les entreprises, créant ainsi de l’emploi et de la croissance. Et il prive les travailleurs du fruit de leurs efforts. Nous ne reviendrons pas sur les mesures que nous avons prises pour corriger cela afin d’encourager l’investissement et faire que le travail paie davantage. Elles viennent d’être votées et commencent à peine à livrer leurs effets. Le Parlement les évaluera de manière transparente et avec le recul indispensable. Nous devons en revanche nous interroger pour aller plus loin.

Comment pourrait-on rendre notre fiscalité plus juste et plus efficace ? Quels impôts faut-il à vos yeux baisser en priorité ?

Nous ne pouvons, quoi qu’il en soit, poursuivre les baisses d’impôt sans baisser le niveau global de notre dépense publique.

Quelles sont les économies qui vous semblent prioritaires à faire ?

Faut-il supprimer certains services publics qui seraient dépassés ou trop chers par rapport à leur utilité ? À l’inverse, voyez-vous des besoins nouveaux de services publics et comment les financer ?

Notre modèle social est aussi mis en cause. Certains le jugent insuffisant, d’autres trop cher en raison des cotisations qu’ils paient. L’efficacité de la formation comme des services de l’emploi est souvent critiquée. Le Gouvernement a commencé à y répondre, après de larges concertations, à travers une stratégie pour améliorer notre santé, pour lutter contre la pauvreté et contre le chômage.

Comment mieux organiser notre pacte social ? Quels objectifs définir en priorité ?

Le deuxième sujet sur lequel nous devons prendre des décisions, c’est l’organisation de l’État et des collectivités publiques. 
Les services publics ont un coût, mais ils sont vitaux : école, police, armée, hôpitaux, tribunaux sont indispensables à notre cohésion sociale.

Y a-t-il trop d’échelons administratifs ou de niveaux de collectivités locales ? Faut-il renforcer la décentralisation et donner plus de pouvoir de décision et d’action au plus près des citoyens ? À quels niveaux et pour quels services ?

Comment voudriez-vous que l’État soit organisé et comment peut-il améliorer son action ? Faut-il revoir le fonctionnement de l’administration et comment ?

Comment l’État et les collectivités locales peuvent-ils s’améliorer pour mieux répondre aux défis de nos territoires les plus en difficulté et que proposez-vous ?

La transition écologique est le troisième thème, essentiel à notre avenir. 
Je me suis engagé sur des objectifs de préservation de la biodiversité et de lutte contre le réchauffement climatique et la pollution de l’air. Aujourd’hui personne ne conteste l’impérieuse nécessité d’agir vite. Plus nous tardons à nous remettre en cause, plus ces transformations seront douloureuses.

Faire la transition écologique permet de réduire les dépenses en carburant, en chauffage, en gestion des déchets et en transports. Mais pour réussir cette transition, il faut investir massivement et accompagner nos concitoyens les plus modestes.

Une solidarité nationale est nécessaire pour que tous les Français puissent y parvenir.

Comment finance-t-on la transition écologique : par l’impôt, par les taxes et qui doit être concerné en priorité ?

Comment rend-on les solutions concrètes accessibles à tous, par exemple pour remplacer sa vieille chaudière ou sa vieille voiture ? Quelles sont les solutions les plus simples et les plus supportables sur un plan financier ?

Quelles sont les solutions pour se déplacer, se loger, se chauffer, se nourrir qui doivent être conçues plutôt au niveau local que national ? Quelles propositions concrètes feriez-vous pour accélérer notre transition environnementale ?

La question de la biodiversité se pose aussi à nous tous.

Comment devons-nous garantir scientifiquement les choix que nous devons faire à cet égard ? Comment faire partager ces choix à l’échelon européen et international pour que nos agriculteurs et nos industriels ne soient pas pénalisés par rapport à leurs concurrents étrangers ?

Enfin, il est évident que la période que notre pays traverse montre qu’il nous faut redonner plus de force à la démocratie et la citoyenneté. 
Être citoyen, c’est contribuer à décider de l’avenir du pays par l’élection de représentants à l’échelon local, national ou européen. Ce système de représentation est le socle de notre République, mais il doit être amélioré car beaucoup ne se sentent pas représentés à l’issue des élections.

Faut-il reconnaître le vote blanc ? Faut-il rendre le vote obligatoire ?

Quelle est la bonne dose de proportionnelle aux élections législatives pour une représentation plus juste de tous les projets politiques ?

Faut-il, et dans quelles proportions, limiter le nombre de parlementaires ou autres catégories d’élus ?

Quel rôle nos assemblées, dont le Sénat et le Conseil Économique, Social et Environnemental, doivent-elles jouer pour représenter nos territoires et la société civile ? Faut-il les transformer et comment ?

En outre, une grande démocratie comme la France doit être en mesure d’écouter plus souvent la voix de ses citoyens.

Quelles évolutions souhaitez-vous pour rendre la participation citoyenne plus active, la démocratie plus participative ?

Faut-il associer davantage et directement des citoyens non élus, par exemple tirés au sort, à la décision publique ?

Faut-il accroître le recours aux référendums et qui doit en avoir l’initiative ?

La citoyenneté, c’est aussi le fait de vivre ensemble.

Notre pays a toujours su accueillir ceux qui ont fui les guerres, les persécutions et ont cherché refuge sur notre sol : c’est le droit d’asile, qui ne saurait être remis en cause. Notre communauté nationale s’est aussi toujours ouverte à ceux qui, nés ailleurs, ont fait le choix de la France, à la recherche d’un avenir meilleur : c’est comme cela qu’elle s’est aussi construite. Or, cette tradition est aujourd’hui bousculée par des tensions et des doutes liés à l’immigration et aux défaillances de notre système d’intégration.

Que proposez-vous pour améliorer l’intégration dans notre Nation ? En matière d’immigration, une fois nos obligations d’asile remplies, souhaitez-vous que nous puissions nous fixer des objectifs annuels définis par le Parlement ? Que proposez-vous afin de répondre à ce défi qui va durer ?

La question de la laïcité est toujours en France sujet d’importants débats. La laïcité est la valeur primordiale pour que puissent vivre ensemble, en bonne intelligence et harmonie, des convictions différentes, religieuses ou philosophiques. Elle est synonyme de liberté parce qu’elle permet à chacun de vivre selon ses choix.

Comment renforcer les principes de la laïcité française, dans le rapport entre l’État et les religions de notre pays ? Comment garantir le respect par tous de la compréhension réciproque et des valeurs intangibles de la République ?

Dans les semaines qui viennent, je vous invite à débattre pour répondre à ces questions déterminantes pour l’avenir de notre Nation. Je souhaite aussi que vous puissiez, au-delà de ces sujets que je vous propose, évoquer n’importe quel sujet concret dont vous auriez l’impression qu’il pourrait améliorer votre existence au quotidien.

Ce débat est une initiative inédite dont j’ai la ferme volonté de tirer toutes les conclusions. Ce n’est ni une élection, ni un référendum. C’est votre expression personnelle, correspondant à votre histoire, à vos opinions, à vos priorités, qui est ici attendue, sans distinction d’âge ni de condition sociale. C’est, je crois, un grand pas en avant pour notre République que de consulter ainsi ses citoyens. Pour garantir votre liberté de parole, je veux que cette consultation soit organisée en toute indépendance, et soit encadrée par toutes les garanties de loyauté et de transparence.

C’est ainsi que j’entends transformer avec vous les colères en solutions.

Vos propositions permettront donc de bâtir un nouveau contrat pour la Nation, de structurer l’action du Gouvernement et du Parlement, mais aussi les positions de la France au niveau européen et international. Je vous en rendrai compte directement dans le mois qui suivra la fin du débat.

Chères Françaises, chers Français, mes chers compatriotes, je souhaite que le plus grand nombre d’entre vous puisse participer à ce grand débat afin de faire œuvre utile pour l’avenir de notre pays.

En confiance,

Emmanuel MACRON

Comment s’organise le Grand Débat à Boissy sans Avoir ?

La commune de Boissy-sans-Avoir ne prévoit pas l’organisation de réunions locales et de cahier de doléances.

A compter du 21 janvier, les contributions des Françaises et des Français pourront être directement déposées sur le site : https://granddebat.fr

A partir du 1er mars, des Conférences citoyennes régionales seront organisées, associant des Français tirés au sort dans chaque région à des représentants de diverses parties prenantes.

Calendrier

Ouverture des débats
15 janvier 2019

Clôture des débats
15 mars 2019

Réalisation de la synthèse
Avril 2019

Les quatre thèmes du Grand Débat National

Le Gouvernement propose quatre thèmes de débat.

  La transition écologique

  La fiscalité et les dépenses publiques

  La démocratie et la citoyenneté

  L’organisation de l’État et des services publics

À quoi serviront toutes ces contributions ?

Toutes les contributions seront remontées pour permettre une analyse approfondie à la fois quantitative et qualitative et ainsi nourrir une restitution placée sous le contrôle et la responsabilité de garants. Elles permettront de forger un nouveau pacte économique, social et environnemental et de structurer l’action du Gouvernement et du Parlement dans les prochains mois.


  Venez découvrir vos prochains rendez-vous …(ici)



Le Maire et les membres du Conseil Municipal présenteront leurs voeux pour l’année 2019 à l’ensemble des habitants de la commune qui sont conviés à la Salle des loisirs le Vendredi 25 janvier 2019, à partir de 18h30. Concernant les nouveaux habitants installés en 2018 sur la commune, il vous est demandé de bien vouloir préciser si vous serez présent au Secrétariat de la Mairie. Ce moment de convivialité se clôturera par un buffet apéritif offert par la municipalité.